Pourquoi un GDR en Ecologie Trophique ?

L’Ecologie Trophique est définie comme un pan de recherche visant à comprendre les déterminismes et les conséquences écologiques des relations alimentaires et de l’acquisition des ressources nutritives par les êtres vivants.

S’il apparait aujourd’hui que l’Ecologie Trophique doit apporter un élément clé de réponse aux enjeux majeurs de l’Ecologie, les prospectives INEE de l’écologie fonctionnelle ont souligné en 2012, qu’en France, la séparation des communautés scientifiques (eaux douces, eaux marines, systèmes terrestres) avait certainement freiné le développement des recherches en Ecologie Trophique pendant longtemps.

Nous constatons effectivement une ségrégation de la communauté des chercheurs en Ecologie Trophique essentiellement dictée par l’écosystème d’étude et résultant d’une territorialité assez claire des laboratoires d’origine. Le GDR GRET, qui dépasse le maillage géographique initial des unités de recherche, constitue donc un levier d’action et permet plus particulièrement d’identifier les forces en présence et de souligner notamment auprès des jeunes chercheurs les bénéfices, l’innovation et la possibilité de dépasser ces clivages. Le GDR GRET permet ainsi de promouvoir des études transversales entre les différents biomes visant à tester les concepts de l’écologie théorique.